Visiteurs: 215393
Aujourd'hui: 66
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Il n'y a pas de mauvais chevaux, il n'y a que des mauvais cavaliers.
Auteur inconnu
 
Les différentes selles a fourches
 



Les différentes selles a fourches :




Cette fourche se trouve à droite de la première, la cuisse droite se trouve ainsi encadrée par les deux fourches, en berceau. Une poignée à droite permet à l'amazone de rétablir son équilibre le cas échéant. Un coussinet isole la jambe droite par rapport au garrot. La planchette est remplacée par un étrier classique. 3 sangles, un collier de poitrail et une croupière permettent de bien maintenir la selle sur le dos du cheval.

Ce type de selle à deux fourches supérieures fut adopté jusque dans les années 1830







Peu d'évolutions durant la Révolution et l'Empire, quelques points de détails, disparition de la poignée, ou de la rampe, un siège large, décoré de surpiqûres, un étrier pantoufle...

Ce n'est qu'au XIX, siècle des amazones, qu'avec Pellier et Baucher, sans entrer dans la querelle attribuant la paternité de l'invention plutôt à l'un qu'à l'autre, la clé de la sécurité de l'amazone à cheval fut trouvée avec l'adjonction d'une troisième fourche (notre fourche mobile) pour maintenir la cuisse gauche. D'abord fixe, elle fut ensuite vissée dans l'arçon pour pouvoir adapter son inclinaison à la cuisse de chaque cavalière. Tout devient alors possible en amazone, la monte en amazone était véritablement devenue « l'équitation en amazone » .







Article par Carina, sources diverses dont le blog d'Eros

 
Cette page a été vue 4694 fois