Visiteurs: 215395
Aujourd'hui: 68
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Il n'y a pas de mauvais chevaux, il n'y a que des mauvais cavaliers.
Auteur inconnu
 


Retrouvez-nous sur FaceBook

Les injonctions couramment entendues, lorsqu'un cheval encense, lève la tête, pour se soustraire à l'action de mains trop dures, telles que:
- Baissez vos mains!
- Mettez vos mains dans le garrot!

Ne font qu’accroître le déséquilibre et la douleur chez le cheval qui, au lieu de baisser la tête, va vers son point douloureux pour résister de plus belle vers le haut (Logique des contraires).

Corollairement, les enrênements à effet de levier, visant à agir sur les barres de la bouche et vers le bas, comme les rênes allemandes ou rênes fixes, sont autant de ficelles à proscrire absolument : Le cheval s'en servant comme d'un appui, va soit faire peser toute sa masse et rendre impossible le contrôle de son bout du devant, soit s'enrouler de manière à échapper à tout contact, en appuyant son menton contre son encolure, rendant également son contrôle impossible.
Un moindre mal pour les cavaliers pressés ou maladroits est l'utilisation du gogue commandé, mais en présence des rênes de filet, de manière à ne l'utiliser qu'en cas de besoin, et dans le but de mieux s'en passer par la suite



Retrouvez-nous sur FaceBook



Changer de direction avec un cheval Licol éthologique - Rope halter