Visiteurs: 392235
Aujourd'hui: 14
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Dès que la sueur apparaît, c'est que l'homme a dépassé la mesure.
François Baucher
 

Forum aequus.fr : Voir tous les messages du membre

J e vous remercie infiniment pour vos témoignages à toutes les deux, Sylvaine et Sleip, dans ces deux cas, c'est bien le cheval le juge de paix, qui vous dit si ce que vous faites est bien pour lui, ou mal.

Vous avez su abandonner toutes les deux le monde équestre pour entrer dans le monde du cheval, vous avez su vous mettre au service du cheval, en dehors de connaître ou pas CO2, il faut avoir ce courage et cette volonté, en "entrant en CO2", d'abandonner toute certitude ou préjugés, particulièrement celui de penser que le cheval est un animal inférieur et donc, que l'on doit soumettre à tout prix.

C'est parce que vous avez persévéré, toutes les deux, dans l'hypothèse ou le cheval n'est pas "indressable". Et toutes les deux, vous aviez déjà, de par votre grande expérience des chevaux, dans votre esprit que l'on pouvait "éduquer" le cheval, c'est-à-dire, le considérer comme un être différent mais pas inférieur.

Tout le mérite vous en revient car vous vous êtes attachées à vouloir trouver le moyen de satisfaire votre cheval, et d'y trouver alors, votre propre satisfaction. Ce qui prouve encore, par vos deux témoignages, que CO2 est accessible à tout le monde, et quand on possède "l'esprit" de CO2 comme vous l'aviez, avant de me connaître, il était tout-à-fait logique qu'un jour, vous puissiez en rencontrer la "lettre".

L'essentiel, ce n'est pas que vous me disiez merci et croyez-moi, j'y suis très sensible, non, l'essentiel, c'est que vous ressentiez que c'est bien le cheval qui vous dit "merci".

Je vous embrasse toutes les deux,

Michel

 |  |

1 Utilisateur en ligne :: 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne: Aucun membre connecté