Visiteurs: 280226
Aujourd'hui: 14
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Il est rare que les défenses aient d'autres causes que la faiblesse du cheval ou l'ignorance du cavalier.
François Baucher
 
Rss Peur chez le cheval - Gestion du stress
Peur chez le cheval - Gestion du stress



 
Le cheval se situe dans la catégorie des herbivores et contrairement à l’homme et au chien, il est une proie, la peur fait partie de son quotidien, il se protège principalement depuis la nuit des temps grâce à sa capacité à fuir.

La peur est une réaction émotionnelle, une « crise » normale, que l’homme de cheval doit accepter car elle est nécessaire dans certaines situations, notamment pour la survie de l’espèce.
Tout stress met en jeu en termes neurobiologiques les systèmes sympathique et surrénalien.
Bien sûr, la génétique est responsable de différences d’émotivité d’un individu à l’autre: Certaines races de chevaux sont très réactives (Selle Français, anglo-arabe, pur-sang) d’autres un peu moins (races lourdes )

En liberté, le cheval peut sursauter, reculer, faire des écarts, partir au galop, ruer, faire des sauts de mouton, se jeter contre ou tenter de sauter une barrière ou des barbelés, charger, gratter. Il en va de même sous la selle s'il n'est pas installé dans un climat de confiance avec son cavalier ou si un évènement exogène survient et l’apeure.

Lire la suite
 
 
Note: 5
(1 note)
Ecrit par: sleipnir, Le: 23/09/10