Visiteurs: 271508
Aujourd'hui: 44
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi : - ceux qui voulaient faire la même chose, - ceux qui voulaient le contraire, - et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.
Lao Tseu
 
Rss Les suros
les suros




Table de matières

1. Introduction
2. Suros
3. Fractures des métacarpiens latéraux

Introduction

Les cavaliers et les éleveurs connaissent bien l'os des membres du cheval que l'on appelle communément le canon. Selon qu'il s'agit des membres antérieurs ou des membres postérieurs, cet os porte aussi le nom de métacarpe ou de métatarse. De chaque côté du canon se trouve un os long et étroit, appelé métacarpien (ou métatarsien) latéral rudimentaire. Par souci d'alléger le texte, et étant donné que les affections dont il est question ici touchent essentiellement les membres antérieurs, nous opterons dans les pages qui suivent pour le terme « métacarpien latéral ». Les métacarpiens latéraux, qui flanquent le canon sur les deux tiers de sa longueur, sont larges à leur partie supérieure et se terminent vers le bas par un renflement appelé bouton (Figure 1).



Membre antérieur du cheval - Vue postérieure.

Figure 1.

Les métacarpiens latéraux sont le siège de deux affections principales : les suros, terme qui désigne communément un état inflammatoire et une accumulation de calcium sur l'os; les fractures, lésions s'accompagnant d'une accumulation de calcium à l'endroit o? l'os tente de se réparer. Lorsqu'un cheval se met à boiter, ces deux types d'affections peuvent présenter les mêmes signes, mais elles doivent être différenciées.
Suros
La cause du suros

Le ligament interosseux qui rend les métacarpiens laté?raux solidaires du métacarpe est relativement élastique chez le jeune cheval; cependant, à mesure que l'animal vieillit, ce ligament s'ossifie et soude les trois os entre eux (Figure 2).

Membre antérieur du cheval - Vue latérale.

Figure 2.

Le suros est le résultat direct d'une blessure du périoste (tissu recouvrant l'os) ou d'une blessure du ligament interosseux (tissu reliant le métacarpien latéral au canon). Ces blessures du cheval peuvent résulter d'un traumatisme direct, par exemple un coup de pied décoché par un autre cheval ou d'une élongation excessive subie pendant une course, un exercice ou un saut. À mesure que le cheval vieillit, il se produit une calcification lente du ligament interosseux qui finit par souder les métacarpiens latéraux au canon. L'os pouvant alors mieux supporter un traumatisme par élongation, le cheval est moins sujet aux suros. Ce sont en général les membres antérieurs qui sont touchés par les suros, ce genre d'atteintes étant rares sur les membres postérieurs.

La plupart des suros intéressent la face interne des membres antérieurs. C'est habituellement le métacarpien latéral interne qui est touché, du fait de sa surface qui est plate au voisinage du genou. Le métacarpien latéral externe présente quant à lui une face plus oblique. Lorsque le cheval appli?que son poids sur la région du canon, le métacarpien latéral interne en supporte probablement une plus grande part que le métacarpien latéral externe. Le ligament situé entre le métacarpien interne et le canon est donc davantage mis à contribution que le ligament externe.

Signes de suros:


Lire la suite...
 
 
Note: 5
(1 note)
Ecrit par: sleipnir, Le: 23/09/10