Visiteurs: 292392
Aujourd'hui: 84
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Les chevaux et les poètes doivent être nourris, non engraissés.
Charles IX
 
Rss Réflexions sur l'équilibre du cheval monté
Réflexions sur l'équilibre du cheval monté

Il semblerait que de nombreux cavaliers interventionnistes assistent leurs chevaux avec leurs mains et leur jambes en permanence, de sorte que le même cheval, monté par un cavalier qui n'intervient pas, perdra par exemple l'équilibre dans les tournants, reportant exagérément le poids sur l'épaule interne, le cavalier habituel ayant pris l'habitude d'agir en permanence pour corriger et aider sa monture dans les mouvements qu'il lui demande d'effectuer.

Un cheval totalement assisté pour toutes les actions, ne prenant plus une initiative seul... est-ce le but à atteindre?

Plus les aides utilisées sont simples et mieux c'est :

<< plus on en fait moins ça va, moins on en fait, mieux ça va. Il faut être fainéant à cheval, il faut savoir simplifier les choses.>>

C'est avant tout une question de décontraction générale du cheval et du cavalier liée à une préparation minutieuse et cohérente.

Personne n'est d'accord sur l'approche à mener et chacun a sa propre méthode, liée à tel ou tel maître ou courant de pensée.

 
 
Note: 5
(2 notes)
Ecrit par: sleipnir, Le: 21/09/10