Visiteurs: 292392
Aujourd'hui: 84
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Les chevaux et les poètes doivent être nourris, non engraissés.
Charles IX
 
Rss d'AURE, BAUCHER, L'HOTTE
d'AURE, BAUCHER, L'HOTTE...

Ces « FICHES D'ÉQUITATION » n'ont pas la prétention de constituer un cours homogène, complet et présenté avec art.
Leur but est de rassembler, dans un langage simple, les connaissances que doit posséder tout cavalier désireux de dépasser le niveau de l'équitation élémentaire.
Elles ne donnent que des bases, mais celles-ci sont indispensables pour amener un élève à connaître la technique équestre nécessaire, soit pour participer à des épreuves publiques dans de bonnes conditions, soit pour dispenser plus tard un enseignement équestre valable.
Ces fiches sont classées en quatre grands chapitres qui sont :

Étude des Aides
Débourrage et Dressage
Équitation sportive
Instruction

« LA PROGRESSION DE L'INSTRUCTION » est, en principe, à l'usage des Instructeurs qui dirigent un cours équestre.

Ils trouveront, semaine par semaine, le numéro d'ordre des différentes fiches à distribuer dans chacun des quatre grands chapitres ci-dessus, l'ensemble formant une progression logique. Il va de soi que ce découpage peut être assoupli selon le temps dont on dispose.

Ces fiches apportent peu d'idées nouvelles ; elles s'inspirent des œuvres des Maîtres de l'équitation, ainsi que des enseignements écrits et oraux dispensés au Manège de l'École de Cavalerie de Saumur. Des observations personnelles y sont jointes, faites en regardant monter de nombreux cavaliers, soit célèbres, soit obscurs.
Elles ont pour seule prétention de servir de guide aux Instructeurs.


Ces trois Écuyers qui ont vécu au XIX° siècle, ainsi que de nombreux autres Écuyers de grande valeur, sont ceux qui ont marqué le plus leur époque, et qui, par les écrits qu'ils ont laissés, figurent parmi les plus grands maîtres de l'équitation française.

Une différence de doctrine a opposé les deux premiers, mais le troisième qui fut élève des deux, a fait une synthèse magistrale de ces deux doctrines dans deux livres : « Un Officier de Cavalerie » et « Questions équestres ». Il peut être considéré comme le père de l'équitation française moderne.

D'AURE est né en 1799 et mort en 1863.
BAUCHER est né en 1786 et mort en 1873.
L'HOTTE est né en 1825 et mort en 1904.

Lire la suite
Accès réservé aux membres validés
 
 
Note: 5
(1 note)
Ecrit par: sleipnir, Le: 19/09/10