Visiteurs: 292394
Aujourd'hui: 86
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Newsletter


Archives

Les chevaux et les poètes doivent être nourris, non engraissés.
Charles IX
 
Rss La Valorisation permanente
Au détour de la Toile j'ai découvert cet article issu d' un blog plein de bon sens, bonne lecture :)


La Valorisation permanente





Cette pratique consiste à relever et à positiver toutes les réponses et actions positives réalisées par le cheval en réponse à nos demandes, de manière à se qu'il fabrique des schémas mentaux positifsà l'égard de l'humain, mais aussi afin qu'il prenne plaisir au travail dans lequel il devient autonome et demandeur.



L'usage de la voix s'accompagne de la « valorisation permanente ». Il faut partir du principe que tout ce que nous demandons au cheval, n'est pas forcément « normal » de son point de vue à lui, dans son univers propre. Le cheval est à respecter en tant qu'individu pensant qu'il n'est pas nécessaire de contraindre malgré lui. Il faut simplement que l'humain se positionne différemment, c'est-à-dire de manière agréable pour le cheval. Celui-ci ne trouvera pas plus « normal » ce que l'humain va lui demander, car il s'agit toujours de le faire coopérer à des activités humaines qui sont bien éloignées de ses réalités à lui, mais l'humain va modifier la façon de demander les choses et de recevoir ses réponses, de manière à ce que le cheval participe volontairement et non plus sous la contrainte, et que, de plus, il y prenne réellement plaisir.


La valorisation permanente consiste à relever toutes les réponses que le cheval apporte à nos demandes et à valoriser verbalement sa bonne compréhension et sa participation active. Ainsi, nous invitons le cheval à répondre à des sollicitations ou à exécuter certains exercices, et dès que nous obtenons la réponse du cheval, nous la relevons avec des intonations positives, pour lui faire comprendre qu'il a parfaitement répondu à notre sollicitation, et que nous sommes très contents de lui, qu'il est un cheval formidable. Nous allons réagir au moment précis où nous obtenons la réponse, et non pas au bout de cinq ou six secondes seulement, car c'est à ce moment-là que le cheval va faire le rapprochement entre sa réponse juste et notre réaction positive à son égard. Si nous le félicitons et le caressons à ce moment-là, nous obtenons un impact précis et efficace.


Même si le cheval ne voit toujours pas l'intérêt pour lui d'exécuter nos demandes humaines, il va en revanche trouver une certaine satisfaction dans les félicitations qu'il va susciter par sa participation active. Et là, comme tout être vivant, il va apprécier les moments agréables qu'il va éprouver et qu'il va donc chercher à reproduire avec enthousiasme et énergie. C'est là que le fait de travailler avec les humains peut prendre du sens pour lui, grâce au lien relationnel qui va se constituer avec cette forme d'échanges, qui a l'avantage d'être applicable à tous les types d'activités que nous pratiquons avec les chevaux.

Auteur: Comédie équestre.
 
 
Note: 5
(2 notes)
Ecrit par: sleipnir, Le: 30/09/10